Pàgina:Revue catalane X.pdf/85

De Viquitexts
Salta a la navegació Salta a la cerca
Aquesta pàgina no ha estat revisada encara.

— 69 —

nous dit combien il sera heureux de dire aux populations de Barcelone comment nous supportons avec calme et espérance le fardeau de la guerre et comment, en France, il a été accueilli.

M. J. Escarguel, afin de laissersouvenir matériel de tion de afin laisser une trace et de posséder un des catalans nos amis, dit son inten- la visite de faire éditer en une plaquette, les poésies lues ce soir au dîner.

La série des toasts est terminée.

Alors, M.

le Préfet prononce quelques paroles qui consacrent officiellement les son verre à la vœux nous viennent d'Espagne, et qui il lève santé du roi Alphonse XI 11 et au Président de la République. (Acclamations.) 11

rend officielle aussi nomination du grand la Angel Guimerâ au grade de Chevalier de lui remet les insignes « au nom du peuple la dramaturge Légion d'Honneur, franquis » et lui donne l'accolade.

Tous dans le les convives debout acclament le nouveau légionnaire et crépitement des applaudissements répètent à pleine poi-

trine les cris C'est au fête prend de : « Visca Espanaî Vive milieu du fin à la France 1 minuit et demi.



La Canço dels Invadits


 I

No passaréu! i si passeu,
serà damunt d'un clap de cendra;
les nostres vides les pendreu,
nostre esperit no l'heu de pendre.
Mes no serà! Per més que feu,
 no passarèu!

 II

No passaréu! i si passeu
quan tots haurem deixat de viure,
sabreu de sobres a quin preu
s'abat un poble digne i lliure.
Mes no serà! Per més que feu,
 no passarèu!